2014 janvier

Bonne année 2104

Bonne Année 2014 !

Posted by | Blog | No Comments

 

Avec un peu de retard, mais beaucoup de sincérité !

L’ensemble de l’équipe Yomeva vous souhaite une excellente année 2014

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont suivis, soutenus, encouragés … sans oublier ceux qui se sont intéressés à nos projet, nos chers clients nos collaborateurs et candidats.

Cette année est signe de nouveauté, nouveau site web avec la possibilité de parcourir les offres et postuler en ligne.
Notre blog avec une sélection d’articles croustillants du monde IT récoltés sur la toile.
Notre Newsletter … inscrivez vous ici ;).
Yomeva vous souhaite une excellente année 2014,
pleine de réussite dans vos projets !

===> N’oubliez pas de visualiser notre carte de vœux ! <===

LES OPÉRATEURS IMPOSERONT-ILS L'INTERNET À 2 VITESSES

LES OPÉRATEURS IMPOSERONT-ILS L’INTERNET À 2 VITESSES

Posted by | Blog | No Comments

« La neutralité du net est morte. Pour l’instant. » Le constat de l’association américain FreePress est sans détour : « Personne ne peut nous protéger contre les fournisseurs d’accès à internet (FAI) qui bloquent ou discriminent les sites web, les applications ou les services ».

Cette « neutralité du net » garantit une utilisation d’internet transparente et sans discrimination de certains contenus. Autrement dit, aucun opérateur ne peut favoriser certains sites ou services par rapport à d’autres. Seulement, ce principe égalitaire n’a jamais été inscrit dans la loi, ni en France, ni en Europe, ni aux Etats-Unis. Résultat : il se trouve aujourd’hui mis à mal.

Aux Etats-Unis : « Un avenir très différent pour internet »

Le débat est revenu sur le devant de la scène mardi 14 janvier, avec une décision de la cour d’appel de Washington. Celle-ci a estimé que la Commission fédérale des communications (FCC) n’a pas autorité pour imposer une neutralité du net aux différents opérateurs, dont le géant des télécoms Verizon, qui a porté l’affaire.

Cette décision conforte les opérateurs télécoms dans leur position de pouvoir fournir un accès à internet différent en fonction des services. Concrètement, Verizon pourrait ralentir l’accès, voire le bloquer, à certains services gourmands en bande passante par laquelle transite les flux internet (comme YouTube ou Netflix) ou à des services concurrents des siens… Lire sur obsession.

startup-nightmare

Startup? Voici 7 cauchemars qui vont hanter vos nuits

Posted by | Blog | No Comments

Lancer une startup, c’est une chouette aventure et surtout c’est assez sexy. L’entrepreneuriat a le vent en poupe chez les jeunes de la génération Y, qui n’ont plus les mêmes ambitions que leurs aînés. Toutefois, le site Eoslides a mis en avant 7 points qui vont vous faire (peut-être) reculer, et qui vont vous causer du soucis.

L’argent

Vous n’en aurez jamais assez, monter une boîte représente certains coûts, et les factures ne sont pas imaginaires. Les ressources humaines, les infrastructures techniques et mêmes vos prestataires sont des postes de dépenses à anticiper. Heureusement, il existe des solutions pour trouver de l’argent: épargne personnelle, prêt bancaire ou prêt d’honneur, love money ou encore le crowdfunding. Statistique intéressante, après 2 ans d’existence, seulement 69% des startups sont encore sur pied.

L’équipe

Première cause d’échec au sein d’une jeune pousse, la mauvaise entente et les conflits d’intérêt entre co-fondateurs. Si dans l’idéal, l’équipe est composée d’un CEO (Marketing, Stratégie, Gestion…), d’un CTO (pour le côté technique) et d’un CFO (pour la gestion financière), il est parfois difficile de dépasser les querelles internes. Dans le meilleur des cas, il est aussi recommandé de recruter des personnes meilleures que vous, afin d’augmenter vos chance développement.

Le temps

C’est sans doute la ressource la plus précieuse, mais elle est très souvent négligée. En effet, les développements du produit sont souvent plus long que prévus et l’argent vient à manquer. Pour mettre toutes les chances de votre côté, pourquoi ne pas opter pour un incubateur ou un accélérateur? N’hésitez pas à lire régulièrement les articles de la rubrique “Accompagnement” de Maddyness, pour vous tenir au courant des opportunités et des appels à candidatures.

Les connaissances

Impossible de tout savoir, mais tout le monde a un domaine d’expertise, qu’il soit financier, technique ou stratégique. Encore une fois, composez votre équipe selon les “skills” requises par une startup! Ce ne sont peut-être pas vos meilleurs amis, mais au moins vous pourrez tout leur dire, sans prendre le risque de les froisser.

La localisation

Est-il plus favorable de monter une boite en France ou à l’étranger? Quels sont les écosystèmes les plus actifs dans le domaine de l’entrepreneuriat et du numérique? Paris, ou province? Pourquoi ne pas faire comme Bunkr, une jeune startup française basée à Rouen, et accompagnée par l’accélérateur parisien The Family? Ils tirent ainsi profit de tous les avantages de Paris et de la Province, en évitant les inconvénients.

Les clients

Votre produit est génial, vous le savez et votre entourage aussi. Mais le but d’une entreprise est avant tout de réaliser du chiffre d’affaires. En ce sens, il est nécessaire de trouver votre marché et vos clients, c’est à dire les personnes qui sont prêtes à mettre la main au portefeuille pour bénéficier de votre produit. Pour éviter les pertes de temps et d’argent, soyez “Lean” et itérez!

Le bien-être

A chaque meetup le même menu: bière et pizza, mais il est loin le temps des bons petits plates cuisinés en famille. Il est aussi loin le temps où vous avez pris soin de vous même et de vos proches (famille, amis…). L’aventure startup, c’est excitant, mais ne vous oubliez pas! Faites des pauses, du sport et soyez (restez) sociables!

Lire sur Maddyness.com

budjet_DSI

Les budgets IT en hausse de 4,5% cette année

Posted by | Blog | No Comments

Les budgets que les DSI américains et européens consacrent à l’achat de produits et de services IT vont augmenter de 4,5% cette année, selon la banque d’affaires Morgan Stanley. Leurs investissements se concentreront principalement sur les solutions cloud computing, les ERP et les logiciels d’analyse de données.

D’après de la banque d’investissement Morgan Stanley réalisée auprès de 150 DSI (deux tiers d’Américains, un tiers d’Européens) dont les entreprises réalisent un chiffre d’affaires compris entre 500 M$ et 20 Md$, leurs budgets IT vont progresser cette année de 4,5%. Une belle croissance qui s’ajoute à une année 2013 record lors de laquelle les dépenses avaient progressé de 4,6% (0,3 points de mieux que ceux à quoi s’attendaient les analystes).

S’agissant précisément des DSI européens, ceux-ci tablent sur une augmentation de leurs dépenses externes en biens et services IT de l’ordre de 3,7%, à comparer à une hausse de 3,5% l’an dernier. Leurs homologues américains parient sur une croissance de 4,8% de leurs budgets. En 2012, ils avaient déjà bénéficié d’une enveloppe en progression de 5,2%. Globalement, il transparaît donc que l’état d’esprit des DSI continue d’évoluer d’une logique de réduction des coûts vers une action plus axée sur l’investissement… Lire la suite sur le Monde