IT

French startup cup

Yomeva participe à la French Startup Cup !

Posted by | Blog | No Comments

Avis matelots, Yomeva court sa première régate !

C’est enfin l’été, les embruns, l’odeur d’iode et la brise fraîche vous manquent, vous avez envie de vous retrouver avec des gens sympas, partager une activité sportive (de préférence aquatique comme voguer sur un bateau ! ) ou flâner au bord des plages de La Rochelle, ne rêvez plus, Yomeva a déjà tout programmé pour son réseau !

En septembre Yomeva embarque pour la #FrenchStartupCup, une course de voiliers (Grand Surprise) composée d’équipages de 7 matelots accompagnés d’un skipper donc pas besoin d’être un pro ! Ceux qui n’ont pas le pied marin ne sont pas délaissés, tout est prévu pour les plus terriens !

La course oppose une cinquantaine de pépites de la FrenchTech durant le weekend du 03 septembre, keep in touch pour recevoir les dernières news et n’oubliez pas de nous encourager !

sl_affiliate_logo_white_small

Yomeva devient partenaire de SensioLabs !

Posted by | Blog | No Comments

Yomeva est désormais partenaire officiel de SensioLabs, l’éditeur de symfony le framework PHP plus robuste à ce jour.

En s’engageant dans ce programme de partenariat, Yomeva confirme son expertise et sa capacité à accompagner ses clients dans le déploiement et la réalisation de projets Symfony, le monde de l’open source reflète l’esprit communautaire de Yomeva et ses équipes pourront collaborer avec les architectes SensioLabs afin d’être à jour et offrir des solutions optimisées.

Le partenariat ajoute aussi une visibilité à Yomeva et ouvre les portes à de nouveaux projets d’envergure, de nombreux recrutements sont en cours (développeurs, architectes techniques, chefs de projets…) avec un objectif de certification et de montée en compétence permanente pour soutenir notre croissance.

Persuadé que l’esprit Yomeva fait la différence, nous sommes constamment en quête de nouveaux défis et de challenges à relever !

opendata

Une énorme attaque DDoS a frappé l’Europe

Posted by | Blog | No Comments

En début de semaine l’une des plus grosses attaques DDoS à ce jour a frappé des serveurs en Europe. CloudFare évoque jusqu’à 400 Gbit/s.

L’année dernière, une attaque par déni de service distribué avait visé Spamhaus. Il était alors question de la plus grosse attaque DDoS de l’histoire avec jusqu’à 300 Gbps de trafic de données issu de 30 000 clients DNS uniques afin d’inonder les serveurs du projet antispam.

opendataLundi, c’est une attaque DDoS dont le pic de trafic a atteint plus de 400 Gbps qui a frappé les réseaux européens. De quoi rayer des tablettes le précédent record même si les conséquences ont été plus minimes. Quelques ralentissements pour certains services.

Comme l’année dernière, c’est le service de diffusion de contenus et fournisseur de sécurité CloudFare qui a signalé l’attaque massive mais n’a pas l’autorisation de divulguer les clients qui ont été pris pour cible. Outre l’Europe, des centres de données aux USA ont aussi été touchés mais dans une moindre mesure.

Avec le peu de détails donnés, on pourrait suspecter CloudFare de se faire un peu de pub mais le même jour, OVH a également signalé une attaque sur son réseau qui a dépassé les 350 Gbps. Il n’est pas contre pas établi que les deux attaques soient liées. Arbor Networks confirme de son côté une attaque qui a visé  » une cible en France  » et  » culminant à 325 Gbps « .

Pour le PDG de CloudFare qui s’est notamment adressé via un tweet au directeur général et fondateur d’OVH,  » quelqu’un a un gros et nouveau canon « .

@noone1337 @olesovhcom someone’s got a big, new cannon. Start of ugly things to come.

— Matthew Prince (@eastdakota) 11 Février 2014
Lire l’article sur generation-nt

LES OPÉRATEURS IMPOSERONT-ILS L'INTERNET À 2 VITESSES

LES OPÉRATEURS IMPOSERONT-ILS L’INTERNET À 2 VITESSES

Posted by | Blog | No Comments

« La neutralité du net est morte. Pour l’instant. » Le constat de l’association américain FreePress est sans détour : « Personne ne peut nous protéger contre les fournisseurs d’accès à internet (FAI) qui bloquent ou discriminent les sites web, les applications ou les services ».

Cette « neutralité du net » garantit une utilisation d’internet transparente et sans discrimination de certains contenus. Autrement dit, aucun opérateur ne peut favoriser certains sites ou services par rapport à d’autres. Seulement, ce principe égalitaire n’a jamais été inscrit dans la loi, ni en France, ni en Europe, ni aux Etats-Unis. Résultat : il se trouve aujourd’hui mis à mal.

Aux Etats-Unis : « Un avenir très différent pour internet »

Le débat est revenu sur le devant de la scène mardi 14 janvier, avec une décision de la cour d’appel de Washington. Celle-ci a estimé que la Commission fédérale des communications (FCC) n’a pas autorité pour imposer une neutralité du net aux différents opérateurs, dont le géant des télécoms Verizon, qui a porté l’affaire.

Cette décision conforte les opérateurs télécoms dans leur position de pouvoir fournir un accès à internet différent en fonction des services. Concrètement, Verizon pourrait ralentir l’accès, voire le bloquer, à certains services gourmands en bande passante par laquelle transite les flux internet (comme YouTube ou Netflix) ou à des services concurrents des siens… Lire sur obsession.

budjet_DSI

Les budgets IT en hausse de 4,5% cette année

Posted by | Blog | No Comments

Les budgets que les DSI américains et européens consacrent à l’achat de produits et de services IT vont augmenter de 4,5% cette année, selon la banque d’affaires Morgan Stanley. Leurs investissements se concentreront principalement sur les solutions cloud computing, les ERP et les logiciels d’analyse de données.

D’après de la banque d’investissement Morgan Stanley réalisée auprès de 150 DSI (deux tiers d’Américains, un tiers d’Européens) dont les entreprises réalisent un chiffre d’affaires compris entre 500 M$ et 20 Md$, leurs budgets IT vont progresser cette année de 4,5%. Une belle croissance qui s’ajoute à une année 2013 record lors de laquelle les dépenses avaient progressé de 4,6% (0,3 points de mieux que ceux à quoi s’attendaient les analystes).

S’agissant précisément des DSI européens, ceux-ci tablent sur une augmentation de leurs dépenses externes en biens et services IT de l’ordre de 3,7%, à comparer à une hausse de 3,5% l’an dernier. Leurs homologues américains parient sur une croissance de 4,8% de leurs budgets. En 2012, ils avaient déjà bénéficié d’une enveloppe en progression de 5,2%. Globalement, il transparaît donc que l’état d’esprit des DSI continue d’évoluer d’une logique de réduction des coûts vers une action plus axée sur l’investissement… Lire la suite sur le Monde